This Is AuburnAUrora

Report 43. Essai comparatif de variétés de haricot résistantes à la Mosaïque dorée et au stress de chaleur

Author

Jean, Yves
Shannon, Dennis A.
Brockman, Frank E.
Moïse, Julène
Prophète, Emmanuel

Publisher

Auburn, Ala. : Haiti Productive Land Use Systems Project, South-East Consortium for International Development and Auburn University

Abstract

Le Haricot est une denrée très cultivée et consommée dans toutes les régions d'Haïti. La production est insuffisante à couvir les besoins de consommation du pays principalement à cause de la faiblesse du rendement imputable à des maladies virales et bactériennes, et au nombre limité de saisoan de plantation en plaine où le haricot supporte mal les conditions de culture hors de la saison d'hiver. Cependant des planteurs de la plaine des Cayes, de Thomazeau (plaine du Cul de Sac), des régions du Nord et des Gonaïves ont depuis 1987, entrepris de pratiquer, dans la même année, deux saisons de culture de haricot. En outre l'absence de centre d'approvisionnement régulier de semence, en période de semis, encourage l'échange de semence entre plaines et montagnes (les récoltes des plaines servent de semence pour les semis en montagne et vice versa). D'où la nécessité de variétés qui s'accommodent au stress de chaleur et à une gamme variée de situation de culture du haricot. Un essai comparant 19 variétés introduites, sélectionnées à Porto Rico pour la résistance à la mosaïque dorée et la tolérance au stress de chaleur et une variété locale a été mis en place en basse altitude à Damien, le 20 Juillet 1996, à la ferme de Lévy, le 12 Juillet 1996 et le même jour dans deux sites en altitude à Montagnac (Grande-Anse). Une variété sélectionnée par l'Organisme pour la Réhabilitation de l'Environnement (ORE), lore87 a été intégrée dans les sites de Lévy et de Montagnac. Une deuxième variété locale avait été ajoutée dans le site de Lévy. Des observations et des mesures ont permis la collecte des informations concernant le nombre de jours semis-floraison, la survie et la sévérité de l'incidence des maladies, le rendement et ses composantes. En situation de montagne toutes les variétés ont eu des taux de survie relativement bons. En plaine les taux de survie ont été très faibles. Les taux maxima de survie ont été réalisés par les variétés introduites. Le stress de chaleur a été principalement responsable de la faiblesse des taux de survie des variétés à Damien. Les rendements ont été très faibles à Damien et à Lévy, condition de chaleur, mais d'un niveau appréciable à Lizin et à Rémy. Les variétés introduites ont réussi les meilleurs rendements. La variété la plus performante n'a pas été la même dans tous les sites. Cependant Dor557 et Md30-75 ont été performantes dans tous les sites. Les types de maladie et leur incidence ont varié avec les sites. L'impact de la mosaïque dorée a été important à Damien et à Montagnac et son effet a été différent entre les variétés. L'incidence de la mosaïque commune a été significative entre les variétés mais la maladie n'était présente qu'à Lévy. La pourriture grise de la tige, due à Macrophomina phaseoli, a eu des incidences significativement différentes sur le rendement des variétés dans le site de Lévy. Cette maladie a influencé le rendement des veriétés par la destruction des plantes (rédution de la densité) ou l'échaudage des grains. L'essai a permis d'identifier des variétés plus performantes que les variétés locales dans des conditions de culture de plaine. Il a également permis de mettre en évidence les variétés Dor 557 et Md30-75 qui ont été performantes dans tous les sites d'essai, ce qui semble constituer une solution au problème de l'échange de semence entre plaine et montagne et vice versa. Dor557 a été peu attaquée par la pourriture grise et la mosaïque dorée. Md30-75 a été peu touchée par la pourriture grise mais a paru sensible à la mosaïque dorée. Cependant l'expérience ayant été conduite dans des situations de chaleur extrêmes, il conviendrait de connaître la performance des variétés lorsqu'elles sont semées en Février, en Avril ou en Septembre qui sont les dates de semis hors-saison adoptées par les planteurs des Cayes, de Thomazeau, des régions du Nord et des Gonaïves. Les variétés n'avaient pas été sélectionnées pour la résistance à Macrophomina phaseoli, qui semble être une maladie importante de culture de saisons chaudes de plaine en Haïti. Il importerait de: - répéter l'expérience en d'autres périodes de plantation situées en dehors de la saison habituelle de Novembre-Décembre, - prendre en compte dans de nouveaux essais l'implication de la fertilité des sols et de l'état des profils culturaux dans la variation inter-site du rendement, - multiplier les semences des variétés révélées les plus performantes à travers les essais, telles que Dor557 et Md30-75 qui semblent apporte une solution au problème posé par la pratique des agriculteurs des mornes de s'approvisionner en semence de plaine et vice versa, - intégrer le gène de résistance à Macrophomina phaseoli chez les variétés sélectionnées pour la tolérance à la chaleur.

 

Bean is a very common food in Haiti. It is cultivated in all regions of the country. However, the production is insufficient to satisfy domestic needs, mainly because of low yields caused by viral and bacterial diseases and by the high summer temperatures in the plains, such that the winter months are the only suitable period for bean cultivation. However, farmers in the Les Cayes Plain, Thomazeau (Plain of Cul-de-Sac), the North region and Gonaives have, since 1987, tried to plant a second bean season outside of the winter season. Because of the lack of a regular seed supply during the planting period, the beans harvested in the plains are exchanged as seeds in the mountains and vice versa. Therefore, it is necessary to look for varieties with very wide adaptation, heat tolerance and disease resistance, in addition to high yield potential. Replicated trials, comparing 19 varieties, selected for resistance to Golden Mosaic Virus and heat tolerance in Puerto Rico, and a local variety were planted at Damien, a low elevation site, on July 20, 1996. On July 12, the introduced varieties, 2 local varieties and another selected by the Organization for Rehabilitation of the Environment, (ORE), lore 87, were planted at the Levy Farm, a low elevation site near Les Caves. The same day, the 19 introduced varieties, lore 87 and a local variety were planted in two mountainous sites in Montagnac, a region of Grande-Anse. The following parameters were observed and measured: survival, number of days from planting to flowering and to harvest, disease incidence and severity, and yields. In the mountains, all the varieties had relatively good survival rates. In the plains, the survival rates were very low. Highest survival rates were recorded for introduced varieties. Heat stress was mainly responsible for the low survival rate for all the varieties at Damien. Yields were very low at Damien and Levy under high temperature, but were good at Lizin and Remy. Introduced varieties gave the highest yields. The highest yielding variety was not the same at all the sites. However, Dor 557 and Md30-75 gave the highest yield across sites. Diseases varied across sites. Golden mosaic was important at Damien and Montagnac but the effect varied depending on the variety, with some varieties free of disease symptoms. Common mosaic had a significant effect on varieties, but was only present at Levy. Ashy Stem Blight, caused by Macrophomina phaseoli, signficantly affected yields at Levy. This disease reduced yields of susceptible varieties by killing plants and reducing grain fill. The experiment made it possible to identify bean varieties that yield more than the local varieties on the plain during hot weather. Dor557 and Md30-75 were the highest yielding bean varieties across all trial sites. This finding could solve the problem of seed exchange between plain and mountain farmers. Dor 557 showed few symptoms of golden mosaic and ashy stem blight. Md30-75 was little affected by ashy stem blight but appeared sensitive to golden mosaic. Since this experiment was conducted in extreme heat conditions, it would be useful to know the performance of these varieties when planted out of season during February to April or September as done by the farmers of Les Cayes, Thomazeau, the North region and Gonaives. The varieties were not selected for resistance to Macrophomina phaseoli, which appears to be an important disease of the hot season on the plains in Haiti. It is recommended that: - the experiment be repeated during the out-of-season periods of February-April and September; - account be taken in the new trials of soil fertility and the status of the cultural profiles in the variation of the yields between sites; - seed of the best performing varieties, such as Dor 557 and Md30-75, should be multiplied this appears to offer a solution to the practice of exchanging seeds between plain and mountain farmers; - resistance to Macrophomina phaseoli be incorporated into the heat tolerant varieties.